Le plan France Relance – où en est-on ?

Qu’est-ce que c’est ?

Lancée le 3 septembre 2020, le plan France Relance se concentre sur 3 volets : écologie, compétitivité et cohésion. L’objectif de cette initiative est simple : bâtir la France de 2030 sur la base d’une refondation économique, sociale et écologique.

Dans cette période cruciale où la crise sanitaire a mis à mal de nombreux commerces, le sujet des préoccupations était de soutenir l’activité, l’emploi, les projets tout en favorisant la cohésion sociale, notamment en faveur des territoires et populations les plus fragilisés.

Sur un budget total s’élevant à 100 milliards d’euros (soit un tiers du budget annuel de l’Etat), à date de fin juin, ce sont 40 milliards d’euros qui ont été engagés.

« […] le constat est clair : le rebond est là. Il est même plus fort que prévu, ce qui a récemment conduit la France à réajuster ses prévisions de croissance de 5 à 6% pour 2021. France Relance joue évidemment un rôle majeur dans cette dynamique »

Jean Castex

Si le Premier ministre, Jean Castex, se félicite de ces résultats, c’est parce que l’état des lieux du déploiement de France Relance montre en effet des avancements encourageants. Voici le communiqué du gouvernement présentant le bilan du plan de relance.

Quels résultats enregistrés au niveau national ?

Au niveau national, pour le volet écologique, ce sont 2.7 milliards d’euros qui ont été mobilisés dans la rénovation de 4 214 bâtiments publics de l’Etat. S’ajoute à cela l’accompagnement de 400 000 Français dans le verdissement de leur voiture ainsi que l’accélération du nombre de demande déposée pour réduire la consommation énergétique des logements… des chiffres largement supérieurs à ceux enregistrés en 2020.

Le renforcement de la compétitivité s’est traduit par une baisse des impôts de production, l’accompagnement des entreprises à l’exportation et la rénovation du patrimoine culturel français. France Relance a de surcroît joué un rôle dans le développement des industries en donnant une impulsion de 1.5 milliards d’euros dans le secteur, impulsion qui a permis à plus de 1 730 entreprises de réaliser 6.9 milliards d’euros d’investissements productifs investi dans la modernisation, le développement ou encore l’installation de nouvelles lignes de production des firmes.

Le volet cohésion du plan France Relance s’est vu adressé par le plan « 1 jeune, 1 solution » destiné à faciliter l’insertion des jeunes dans la vie professionnelle à travers des aides à l’embauche et l’obtention de contrats d’apprentissage. Pan de la population très touchée par les conséquences de la crise de Covid-19, les jeunes en fin d’études se sont en effet vu refuser de nombreuses offres d’emploi, mettant à mal leur espoir de perspective d’avenir. Le communiqué affirme que depuis le lancement du plan, 1.8 millions de jeunes de moins de 26 ans ont été recrutés en contrat à durée déterminée de plus de trois mois et les contrats d’apprentissage ont été de même très sollicités.

Qu’en est-il de la Bourgogne-Franche-Comté et ses 7 départements ?

En Bourgogne-Franche-Comté, le soutien au développement d’une agriculture et une alimentation durable sont les maîtres mots. De fait, une aide est déjà apportée aux projets des plans alimentaires territoriaux et au plan de modernisation des abattoirs dans la région. Dans le département du Jura, 4 projets Alimentaires et Territoriaux (PAT) sont en cours d’élaboration et 8 projets de soutien aux propriétaires forestiers pour le repeuplement forestier du territoire jurassien sont financés à hauteur de 3.1 million d’euros.

Le volet écologique tente aussi de financer les projets de préservation de la biodiversité et d’investir dans les infrastructures d’eau et d’assainissement. Dans le département de Côte d’Or par exemple, France Relance finance les actions de rénovation thermique en venant en aide aux particuliers, aux bailleurs de fonds et les communes dont Pothières, Busseaut et Saint-Usage qui ont bénéficié d’un soutien dans la rénovation de logements communaux.

« Plusieurs groupes scolaires à Dijon, Chenôve et Chevigny-Saint-Sauveur vont également pouvoir être soutenus dans les travaux de rénovation thermique. Au total, 5,6 millions d’euros de subventions exceptionnelles s’ajoutent aux enveloppes de soutien à l’investissement local classiques en 2021 de 3,2 millions d’euros ».

En outre, 285 entreprises ont reçu 135 millions d’euros leur ayant permis de réaliser 800 millions d’euros d’investissements, investi dans la modernisation ou relocalisation, transition écologique et la transformation numérique. Dans le département de Saône-et-Loire par exemple, 44 entreprises ont bénéficié, entre septembre 2020 et juin 2021, de plus de 19 millions d’euros. Parmi elles, 13 s’inscrivent dans le cadre Territoire d’industrie en faveur des projets structurants du territoire ; 4 entreprises soutenues au titre du Fonds National de Soutien à la filière automobile ; et 2 entreprises au titre du fonds national de soutien à la filière aéronautique pour 1,6 million d’euros.

Ces aides étant suivis de l’accompagnement à l’exportation des entreprises et le soutien à la préservation des monuments.

Au volet cohésion, « près de 28 500 jeunes ont bénéficié du plan « 1 jeune, 1 solution », dont :

  • 12 080 primes à l’embauche financées par France Relance ;
  • 14 948 contrats d’apprentissage aidés par France Relance ;
  • 1 479 jeunes sont entrés en Contrats Initiative Emploi et Parcours Emploi Compétences.

Au-delà de l’aide apportée aux jeunes, le volet cohésion se place aux côtés des communes de la région dans leurs projets d’investissement local. Dans le département du Doubs, « 20 conseillers numériques vont d’ores et déjà être recrutés et formés grâce au plan de relance. 10 postes seront ainsi financés à hauteur de 50 000 euros pendant 2 ans dans des structures publiques, comme dans les communes de Sancey, Morteau, Ornans, Grand-Charmont, Besançon, Montbéliard ou encore Baume-les-Dames, et 10 au sein d’associations œuvrant sur le champ de l’inclusion numérique ».

Enfin, en Haute-Saône, France Relance apporte une aide aux personnes précaires en aidant les associations Les Restaurants du Cœur, APF France Handicap et la Banque alimentaire de Bourgogne-Franche-Comté pour un total de 148 000 euros de subventions.

Suivre le déploiement du plan de relance

Vous pouvez toujours suivre chaque mois l’avancement du plan France Relance à travers la publication de cartographies, des indicateurs, des résultats par départements, les étapes dans la mise en œuvre du plan etc…

Voici le site présentant le tableau de bord mensuel : www.planderelance.gouv.fr

Des outils cartographiques sont également mis à disposition du public permettant de visualiser, entre autres, les mesures de soutien à l’investissement industriel ou de rénovation énergétique et le montant alloué ou encore le recensement des bâtiments culturels lauréats au plan France Relance.

Le lien du site est le suivant : https://www.planderelance.gouv.fr/cartographies

« Dans les prochaines semaines, je vais continuer à suivre de très près l’avancement de France Relance afin de bâtir, avec l’ensemble des partenaires de l’Etat, la France de demain : plus verte, plus compétitive et plus inclusive ».

Jean Castex

Recevez les nouvelles publications facilement et rapidement de l’actualité de votre région.

Abonnez vous!

* informations obligatoires
Playlist vidéos Bourgogne-Franche-Comté
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore