L’avenir en région : Se former au nucléaire

Avec pas moins de 12 200 salariés, plus de 550 entreprises et des prévisions d’embauches constantes, le secteur du nucléaire, en lien direct avec celui de la métallurgie, peine à trouver toutes les compétences qu’il recherche.

Isabelle Laugerette, Secrétaire générale de l’UIMM de Saône-et-Loire dresse ainsi les profils recherchés tout en mettant l’accent sur les opportunités de formation existantes. D’ailleurs, comme le précise Yves Chevillon, directeur régional EDF, “tous les profils peuvent trouver leur place dans la filière”. En reconversion ou curieux de s’inscrire dans le développement de cette énergie, les candidats sont invités à découvrir ce secteur en pleine expansion.

Une fois le métier acquis grâce à des formations adaptées, conçues en lien avec les professionnels du secteur pour répondre au mieux aux attentes des recruteurs, le secteur du nucléaire et ses spécificités invitent à poursuivre les formations tout au long de l’activité.

Pierre-Alain Lhote, directeur du CETIC, dispose d’un outil unique en France pour le moins. Dans les conditions réelles, le CETIC accompagne les professionnels du nucléaire à appréhender les conditions de leur métier. Grâce à des équipements nucléaires reconstitués, il contribue à garantir une sûreté constante des équipements par la formation des personnels.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore